Mythes et dangers de l’islamophobie

L’hostilité systématique à l’égard de l’islam est très anciennement ancrée dans la pensée occidentale. D’essence chrétienne, elle prend sa source dans l’esprit de croisade, fleurit pendant l’expansion coloniale et, après un temps de latence, reprend vigueur avec la « guerre contre le terrorisme ». Le mot « islamophobie » qui l’illustre a, quant à lui, une centaine d’années. Si désormais, au nom de la défense de la laïcité, certains intellectuels français très médiatiques ne craignent pas d’assumer la bêtise haineuse qu’il recouvre, d’autres, heureusement, s’emploient à la dénoncer.

Alain Ruscio, Orient XXl, 28 janvier 2016

 

(suite…)

Continuer la lecture

Stanley Ryerson, le Parti communiste canadien et la question nationale

Extraits du chapitre de Robert Comeau, « Parti communiste canadien, Stanley Bréhaut Ryerson et la question nationale canadienne-française, 1935-1965« , in Stanley Ryerson, un intellectuel de combat, Éditions Vents d’ouest, 1992, également publié sur le site des classiques des sciences sociales,

Stanley Bréhaut Ryerson, qui est devenu le principal intellectuel communiste du Québec, avait adhéré à la section québécoise du Parti communiste du Canada (PCC) en 1934, avant d’en devenir le secrétaire l’année suivante. De 1935, date de la création d’un Parti communiste du Québec, à 1965, ses positions sur la question nationale ont constamment évolué [1]. Après un long cheminement, celui qui avait critiqué à fond les séparatistes de droite regroupés autour de Paul Bouchard et du journal La Nation à la fin des années 30, accordait son appui actif à la cause de l’indépendance du Québec et adhérait au Parti québécois créé en 1968. (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu

[contact-form-7 id= »298″ title= »Contact form »]