La question nationale dans le monde

Écosse : L’indépendance de se rapproche

PIKEN Mike, Presse toi à gauche, 1er octobre 2019

L’une des premières actions de Boris Johnson lorsqu’il est devenu Premier ministre a été de s’attribuer le titre de titre de « Ministre de l’Union » et de se rendre en Ecosse pour essayer de contrecarrer l’effondrement du vote en faveur des Conservateurs et d’empêcher l’indépendance.

La crise constitutionnelle qui a explosé avec le coup que constitue la suspension du Parlement et le déni du vote empêchant un Brexit sans accord ne se réduit pas à un affrontement entre le Parlement et l’Exécutif : c’est aussi une crise globale de légitimité de l’État au Royaume -Uni.

(suite…)

Continuer la lecture Écosse : L’indépendance de se rapproche

Écosse : la gauche et l’indépendance

La crise constitutionnelle qui a éclaté à la suite du coup d’État qui a prorogé le Parlement et ignoré la législation interdisant le No Deal Brexit de l’UE ne concerne pas seulement « le parlement par rapport à l’exécutif ». C’est aussi une crise de légitimité pour l’ensemble du Royaume-Uni.

(suite…)

Continuer la lecture Écosse : la gauche et l’indépendance

Québec – Catalogne : parcours croisés

Au Québec, le projet de fonder une République indépendante remonte à la Rébellion des Patriotes en 1837. Mais ce n’est que dans les années 1960 que l’indépendance est revenue sur le devant de la scène comme une option politique pour faire avancer la dynamique sociale et nationale de la Révolution tranquille.

Continuer la lecture Québec – Catalogne : parcours croisés

L’Écosse, l’État et la nation

Entretien avec Neil Davidson, Période, 2015

Tandis que le capital s’organise plus que jamais à l’échelle internationale, la fragmentation territoriale et la référence à la nation s’imposent à nouveau dans les débats académiques et militants. Dans ce contexte, Neil Davidson revisite la pensée marxiste à propos des États-nations et critique le courant wéberien qui domine ce champ. Cette approche lui permet de sortir de la confusion conceptuelle actuelle régnant autour des dangers et possibilités de l’État-nation et de fournir par conséquent une boussole qui dépasse la séparation entre politique nationale et internationale au profit d’une analyse de classe. Il en résulte un cadre théorique renouvelé en rupture à la fois avec l’internationalisme abstrait et le nationalisme des conceptions réformistes d’une partie du mouvement ouvrier. (suite…)

Continuer la lecture L’Écosse, l’État et la nation