1837-38 : le « moment républicain »

Pierre Beaudet

Au tournant du dix-neuvième siècle quelques décennies après la conquête britannique, le Bas-Canada (Québec) et de façon moins intense le Haut-Canada (ce qui est maintenant l’Ontario) sont traversés par un puissant mouvement revendicateur. Au Québec, une alliance de classe inédite se met en place entre la paysannerie désappropriée, la petite bourgeoisie non-cléricale et les artisans et ouvriers de l’industrie naissante. Dès les années 1810, cette alliance réclame le gouvernement « responsable ». L’Assemblée élue a des pouvoirs très limités devant un Conseil législatif nommé par Londres et qui dispose d’un droit de veto sur les résolutions de l’Assemblée. Par ailleurs, le pouvoir colonial dispose de ressources totalement indépendantes dont il ne rend même pas compte ni à l’Assemblée ni au Conseil. (suite…)

Continuer la lecture 1837-38 : le « moment républicain »